Accueil > Art, Urbanisme, Vu de Prague > Halte à la destruction du patrimoine industriel

Halte à la destruction du patrimoine industriel

Parfois la Republique tcheque ne se rend pas compte des joyaux d’architecture qu’elle possede… et cela fait mal au coeur quand un batiment industriel superbe finit par etre detruit pour construire des logements ou des bureaux modernes, soit, mais sans aucune qualite esthetique et qui seront j’en suis sur juges sans valeur dans 30 ans… 

« Usines désaffectées, mines abandonnées, châteaux d’eau, gares, ponts, écluses, moulins, tout cet important patrimoine industriel et technique qui a dû céder la place aux nouvelles technologies, est menacé de disparition. Le sort de ces témoins de l’ingéniosité des générations disparues a provoqué tout un mouvement qui attire l’attention sur les qualités architecturales et esthétiques de ces monuments. (…) C’est la démolition d’un monument industriel important de Prague – les Usines Ringhoffer – qui a mobilisé les amateurs tchèques des monuments techniques et leur a donné l’impulsion pour organiser les biennales intitulées « Traces industrielles » (…) Le public est surtout attiré par l’exposition intitulée « Ce que nous avons détruit » qui évoque les plus intéressants des 130 monuments industriels démolis ou rasés depuis la première édition de la biennale en 2001. »  [Lire la suite / Radio Prague]

Lire aussi cet entretien avec Benjamin Fragner, directeur du centre du Patrimoine industriel de l’Ecole superieure d’etudes techniques a Prague (en tcheque et la traduction en francais un peu approximative avec Google):

« Nul n’oserait traiter avec des manoirs à Vinohrady et Zizkov, à la fin du 19e siècle, comme nous avons l’audace de traiter les monuments industriels. Parce qu’il est plus difficile de reconnaître ce qui est une valeur durable… »

Une autre citation extraite de l’artice de Radio Prague qui me plait beaucoup:

« C’est l’argent qui est paradoxalement l’ennemi le plus redoutable des monuments techniques« 

Remarque qui pourrait etre etendue a l’ensemble des monuments en fait: si Prague ressemble a ce qu’elle est aujourd’hui, c’est peut etre que, faute de moyens par le passe, il a fallu composer avec les batiments existants et les modifier plutot que les detruire et batir du neuf. Pour notre plus grand bonheur; esperons aussi pour celui des generations futures…

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :