Accueil > Actualité, Article, Politique, Vu de Paris, Vu de Prague > Circonlocutions dilatoires

Circonlocutions dilatoires

Les articles faisant reference a la Republique tcheque se bousculent ce lundi matin (et encore je ne cite que ceux de Le Monde): L’Irlande dit « oui » au traité de Lisbonne, l’UE met la pression sur les Tchèques, Derrière le référendum irlandais, l’obstacle tchèque, La France encourage vivement Londres et Prague à signer le traité de Lisbonne.

Voila quelques reflexions qui me viennent a l’esprit en lisant ca…

Aucun pays n’aime se faire forcer la main, et encore moins la Republique tcheque, surtout au vu de son passe sous domination de puissances etrangeres. Pourquoi la diplomatie de l’UE continue a se borner a utiliser cette methode pour tenter de les influencer? Elle ne marche pas, et au contraire retourne l’opinion contre l’UE… Pourquoi ne pas donner des contreparties de « pouvoir » a l’adoption (e.g. postes de Commissaires?) – cela aurait ete a mon avis une meilleure approche de persuasion, plus pragmatique. Les Tcheques (et autres « petits pays ») veulent montrer qu’ils existent et qu’ils sont capables. D’apres les dernieres rumeurs, cette approche serait en discussion.

Peut-etre en echo au premier point, Mr. Klaus adore qu’on parle de lui, adore etre l’homme de la derniere chance, seul contre tous, l’ultime rempart des libertes et des droits de l’homme contre toutes les dictatures. Pourquoi les pro-Lisbonne s’obstinnent a le renforcer dans cette position? Posture qui en plus le rend plus populaire aux yeux des Tcheques, du coup hostiles contre ceux qui tentent d’imposer leurs vues de l’exterieur? Pourquoi lui donner cette opportunite d’etre au premier plan et avoir le dernier mot? Au contraire, pourquoi ne pas l’isoler et dialoguer avec ceux qui representent les Tcheques d’apres la Constitution, i.e. le gouvernement et le Premier Ministre?

J’aimerais aussi savoir a qui profite vraiment cette situation dans le pays. Je serais aussi curieux de voir quel impact a eu Mr. Klaus sur l’image des Tcheques dans le monde, les medias ayant tendance a associer les dirigeants avec leurs citoyens (meme si dans ce cas, Mr. Klaus n’a pas ete elu directement et en theorie n’a qu’un role protocolaire). En tout cas, 44% des Tcheques pensent qu’un nouveau retard est mauvais pour l’image du pays au sein de l’UE (contre 37% et 19% sans opinion) et 43% souhaitent une ratification immediate du Traite.

Le Traite de Lisbonne a deja ete ratifie par les deux chambres – pourquoi personne n’insiste sur l’inconstitutionnalite de la decision du president d’attendre encore et toujours? Lui qui n’a pas d’apres la Constitution tcheque de role politique depasse les termes de son mandat en bloquant un processus politique… Au passage, je trouve aussi assez amusant de voir Mr. Klaus utiliser la cour consitutionnelle pour retarder une nouvelle fois la signature du Traite, alors qu’il avait blame cette meme cour constitutionnelle pour le chaos politique du mois dernier.

Finalement, je suis agreablement surpris en lisant la presse francaise de voir a quel point notre pays est desormais pro-Europe, et soutien avec tant de verve le Traite de Lisbonne, alors qu’en 2005 c’etait bien le non francais qui avait mis un terme a l’adoption de la constitution europeenne et conduit a la situation actuelle… Nouvelles mentalites dans l’hexagone, ou campagne de communication assez habile pour faire de la France LA championne de l’UE, envers et contre tous, mais en particulier contre ces mechants Tcheques, Mr. Klaus incarnant parfaitement le vilain de la fable. M. Lellouche (nouveau secretaire d’Etat aux affaires europeennes) a meme declare qu’il y a « trop longtemps que l’Europe ne s’occupe plus que de son nombril » et demande aux Tcheques de « ne pas se perdre en circonlocutions dilatoires » sur l’approbation definitive du traite de Lisbonne. Je reve.

Publicités
  1. larchiviste
    6 octobre 2009 à 10:44

    Interessant 🙂

    Un article du Spiegel date du 5 octobre (journal allemand, article en Anglais):
    « Les medias tcheques qualifient le President d' »handicap embarrassant » »

    Et un autre de Le Monde, lui aussi date du 5 octobre:
    « Des menaces contre Vaclav Klaus seraient contre-productives »
    Frederik Reinfeldt, premier ministre suédois et président en exercice de l’Union européenne, espère une décision rapide de la Cour constitutionnelle tchèque sur le Traité de Lisbonne.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :