Accueil > Economie, Santé, Société, Vu de Prague > Les Tchèques, obsédés par la chaleur

Les Tchèques, obsédés par la chaleur

Les Tchèques l’aiment chaud (article Radio Prague du 25/2/2010).

Moi aussi d’ailleurs, habitude prise en Norvege et non pas ici ou il est normal – comme a Prague – d’etre en T-shirt dedans par -20 degres dehors… une constante des pays froids peut-etre? En tous cas, les 18 degres habituels en France me paraissent trop froids maintenant 🙂

Quelques morceaux choisis:

La République tchèque peut « se vanter » d’être à la première place à l’échelle de l’Union européenne en ce qui concerne la consommation d’énergie destinée au chauffage. Les experts sont unanimes : nous nous sommes déshabitués du froid. (…) C’est un constat et une expérience qu’ont pu certainement faire, aussi, de nombreux étrangers se rendant en hiver en République tchèque, étonnés de voir que dans une grande partie des appartements, des magasins, des bureaux et des espaces publics il faisait très, voire trop chaud.

Origine: C’est sous le communisme que nous avons appris à pratiquer avec une légèreté insouciante ce gaspillage thermique… On pensait que l’Etat devait payer le prix de la chaleur et qu’en fait celle-ci était donnée. Les radiateurs du chauffage central à leur maximum sous des fenêtres ouvertes : c’était pour nous une sorte de luxe que l’on pouvait se permettre et dont on abusait. (…) ce gaspillage [s’explique] par le fait que la Tchécoslovaquie communiste n’a pas connu dans les années 1970 la crise pétrolière comme ce fut le cas en Occident.

Impact écologique: L’édification des grands complexes urbains a eu un impact sur nos habitudes. Prague, entourée de quartiers périphériques, constitue à l’heure actuelle un des points les plus chauds en Tchéquie. Sa température moyenne varie autour de dix degrés ce qui fait que l’on peut y observer un véritable effet de serre.

Température moyenne: Des normes existent aussi pour les températures dans les pièces destinées à de longs séjours, telles que les écoles, les bureaux, les hôpitaux. L’étendue de la température optimale pour ces locaux s’échelonne de vingt à vingt-quatre degrés, pour les couloirs elle est de dix-huit degrés. La température recommandée pour les pièces d’habitation est de 21 degrés. Mais la limite maximale dont le franchissement serait passible d’une sanction, n’est pas définie.

Coût: Selon les données officielles du ministère de l’Industrie et du Commerce, les frais annuels d’un ménage tchèque destinés au chauffage se situent en moyenne entre 23 000 et 33 000 couronnes (respectivement près de 880 et 1 260 euros), selon les différentes catégories de sources utilisées.

(lire l’article complet)

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :