Accueil > Actualité, Article, Vu d'ailleurs > Héritage controversé d’inédits de Kafka

Héritage controversé d’inédits de Kafka

Bien privé ou bien public national ? C’est toute la question qui se pose au sujet de manuscrits et de dessins de l’auteur praguois Franz Kafka exhumés des coffres-forts de la banque suisse UBS, dans le cadre d’un litige judiciaire qui oppose les héritières de ces documents aux autorités israéliennes.

(…) 

Né en 1883 à Prague, alors dans l’empire austro-hongrois, Kafka avait chargé son ami Max Brod de brûler son œuvre après sa mort. Mais faisant fi de la volonté de l’auteur, Max Brod, qui avait émigré à Tel-Aviv en 1939 pour fuir le nazisme, a publié les textes. Il a ensuite légué la succession à sa secrétaire, Esther Hoffe, en 1945, qui a entreposé les manuscrits dans le coffre d’une banque suisse en 1956, et les a ensuite légués à ses filles. A la mort de leur mère, il y a trois ans, ces dernières ont voulu se faire confirmer l’héritage auprès des autorités israéliennes.

(lire la suite sur Le Monde.fr)

Publicités
Catégories :Actualité, Article, Vu d'ailleurs Étiquettes :
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :