Archive

Archive for the ‘Economie’ Category

La gauche obtient la majorité absolue au Sénat tchèque

La gauche obtient la majorité absolue au Sénat tchèque

L’opposition social-démocrate tchèque (CSSD) a confirmé samedi 23 octobre son avantage en devenant majoritaire à la Chambre haute, à l’issue du second tour des élections sénatoriales partielles, considérées comme un test pour les réformes d’austérité du gouvernement de centre-droit. Le CSSD a remporté douze des vingt-sept sièges en lice et en détient ainsi quarante-et-un, au sein d’une chambre haute de quatre-vingt-et-un sièges.

Le principal parti de droite tchèque, ODS, du premier ministre Petr Necas n’a quant à lui obtenu que huit sièges et une autre formation de la coalition de centre-droit, TOP 09, deux sièges, lors de ce scrutin partiel destiné à renouveler un tiers des sièges de sénateurs.

« C’est une réalité avec laquelle nous saurons vivre,  Le processus législatif va se prolonger et se compliquer, c’est une réalité », a réagi le premier ministre, peu après l’annonce des résultats. Le gouvernement de Petr Necas procède à des réformes radicales, destinées à réduire l’important déficit public du pays et qui se heurtent à une farouche opposition de la gauche et des syndicats. Ces élections ont ainsi constitué « un ‘mini-référendum’ sur les réformes », aux dires du politologue tchèque Josef Mlejnek.

(lire la suite sur Le Monde.fr)

On TOP in Prague

19 octobre 2010 1 commentaire

Un article du blog Eastern approaches, paru sur The Economist.com, revient sur les elections du weekend dernier:

Czech politics are staying interesting. The parliamentary elections in May brought two new parties into government amid a wave of public dissatisfaction with the old political elite. This weekend voters had a chance to give an interim verdict, with elections for municipal authorities and for a third of the seats in the upper house, the Senate. (lire la suite)

Catégories :Economie, Politique, Société, Vu de Prague Étiquettes :

La formation aux entreprises, secteur en plein essor en République tchèque

La formation aux entreprises, secteur en plein essor en République tchèque

La formation aux entreprises est un secteur en plein essor en République tchèque (…) Les formations les plus demandées concernent tout ce qui est leadership, à destination des managers, pour apprendre à manager des expatriés ou des salariés tchèques. Nous avons également des formations pour la négociation, les ventes, la finance, ou le management de projets, qui est un domaine assez vaste (lire la suite sur Radio Prague).

Catégories :Economie, Education, Vu de Prague Étiquettes :

Quelques chiffres

75 790

C’est le nombre de vehicules vendus par Skoda Auto en septembre 2010, ce qui constitue le meilleur resultat mensuel des ventes de son histoire. Sur les sept premiers mois de l’annee, le constructeur tcheque a vendu un total de 568 990 voitures, soit + 12,8 % par rapport a la meme periode en 2009 (lire: Skoda: Record mensuel de ventes en septembre sur Radio Prague).

70

C’est le pourcentage de Tcheques qui ne sont pas favorables a l’adoption de l’euro, d’apres un sondage publie cette semaine. L’agence de sondage ajoute que pour les non-membres, l’attractivite de la zone euro a diminue et que la couronne tcheque a servi d’amortissemeur utile pour l’economie pendant la crise (lire: Sondage: les Tcheques ne veulent pas de l’euro sur Radio Prague; voir aussi l’evolution du taux de change EUR/CZK sur ces 3 dernieres annees).

7

C’est le nombre de victoires de Josef Vana, le plus celebre des jockeys tcheques (57 ans quand meme) apres avoir remporte la 120eme edition du grand steeple-chase de Parbubice, course mythique mais aussi controversee (lire: 120e Grand Steeple-chase de Pardubice : Josef Váňa a encore frappé ! sur Radio Prague; voir aussi le site officiel ou l’article Wikipedia).

1

C’est le nombre de but marque par la Republique tcheque vendredi dernier a Prague contre l’Ecosse (1:0) lors de son deuxieme match eliminatoire a l’Euro 2012. Et qui explique la presence en masse pendant le weekend dernier de supporters ecossais, noyant leur chagrin dans la biere tcheque et surtout bravant le froid d’automne en t-shirt et… en kilt!

Prague reste le meilleur endroit pour les affaires en Europe centrale

Prague reste le meilleur endroit pour les affaires en Europe centrale

Les hommes d’affaires considèrent toujours Prague comme le meilleur endroit pour faire des affaires en Europe centrale. Sur le continent européen dans son ensemble, Prague conserve la 21e place qui était déjà la sienne l’année dernière. Le classement a été élaboré par la société Cushman&Wakefield, qui souligne cependant que Varsovie pourrait prendre la tête du classement en Europe centrale si les projets d’expansion planifiés se réalisent dans un proche avenir. En Europe, les premières positions de ce classement restent occupées par Londres, Paris et Francfort. (article Radio Prague)

Lire aussi: Prague remains best place for business in central Europe (Prague Monitor)

Catégories :Economie, Vu d'ailleurs

Smoking, please

Merci Monsieur Klaus, encore un si noble combat a votre actif… Apres on s’etonne que le pays mette autant de temps a s’aligner sur les autres pays europeens en matiere d’interdiction de fumer… Certains restaurants sont bien passes non-fumeurs cet ete, mais dans la tres grande majorite je ne l’ai meme pas remarque…

Philip Morris, le plus grand producteur de cigarettes en République tchèque a ouvert une nouvelle filiale dans la ville de Kutná Hora qui lui permettra d’augmenter sa capacité de production de 30 à 40 millions de cigarettes par an. La bande lors de la cérémonie d’ouverture a été coupée par le président de la République, Václav Klaus. Une occasion pour lui de souhaiter à la firme Philip Morris de résister aux mesures imposées par l’Union européenne qui, d’après lui, lutte contre la cigarette « d’une manière ridicule ». (Radio Prague)

Catégories :Economie, Santé, Société, Vu de Prague Étiquettes : ,

Láska z Paříže (l’amour à Paris)

29 août 2010 1 commentaire

Une histoire d’amour en 2010 se doit de commencer par une recherche sur Internet. Bravo a Google pour cette publicite toute simple mais qui fonctionne a merveille, et qui passe donc en ce moment a la television tcheque.

Faute d’argent, la Corée du Nord rembourse sa dette en ginseng

Le gouvernement tchèque a d’abord fait grise mine : des tonnes de racine en lieu et place d’argent frais, le marché n’est pas des plus alléchants. Il pourrait néanmoins reconsidérer la proposition de la Corée du Nord, qui a offert de rembourser une partie de sa dette en ginseng. (lire la suite sur Yahoo News)

Catégories :Economie, Histoire, Vu de Prague Étiquettes : , ,

La République tchèque est le premier producteur mondial de pavot

Je savais effectivement les Tcheques tres friands de patisseries ou pains au pavot, dont on peut voir d’ailleurs souvent les champs juste en dehors de Prague, mais de la a etre les premiers producteurs au monde… A noter quand meme que le pavot tcheque n’a semble-t’il rien a voir avec le pavot afghan 🙂

Le pavot tchèque n’est pas le même que le pavot afghan

Depuis quelques années, la République tchèque est le premier producteur mondial de pavot. De pavot licite évidemment, celui utilsé dans l’industrie agro-alimentaire. La production tchèque représente même près des deux tiers de la production mondiale, loin devant la Turquie, selon les chiffres de la FAO. Juste avant la moisson, Radio Prague est allé à la rencontre d’un de ces nombreux agriculteurs tchèques qui consacrent plusieurs dizaines d’hectares à la culture du pavot. (lire l’article sur Radio Prague)

Catégories :Economie, Gastronomie, Vu de Prague Étiquettes : ,

Visites payantes de la cathédrale Saint-Guy

C’est bien dommage… et plutot cher: 250 CZK soir 10 euros!

A compter de ce lundi [2/8/2010], les visites sont à nouveau payantes à la cathédrale Saint-Guy au Château de Prague, après quatre années de gratuité. Désormais, les visiteurs pourront admirer l’intérieur de la cathédrale en achetant un billet pour l’un des deux tours proposés par l’administration du Château. Le tour le moins cher coûte 250 CZK, soit environ 10 euros. D’après le directeur de l’administration du Château, la visite payante permettra de limiter les queues à l’entrée du bâtiment. Seules les personnes venues pour prier en auront l’accès libre. (Radio Prague)

Budweiser

L’UE estime que « Budweiser » ne peut être une marque déposée

La Cour européenne de justice a déclaré jeudi qu’Anheuser-Bush InBev (AB-InBev) ne peut faire de « Budweiser » une marque déposée dans l’ensemble de l’Union européenne, ce qui constitue un épilogue à une bataille juridique de 14 ans au sujet de ce nom avec un brasseur tchèque.

« Budweiser » dérive de Budweis, une ville tchèque maintenant connue sous le nom Ceske Budejovice. Le brasseur tchèque Budejovicky Budvar n’a au de cesse de dire que ce nom faisait partie d’une tradition de fabrication de bière remontant au treizième siècle.

Anheuser-Busch, fondé aux Etats-Unis par des immigrants allemands, a commencé à commercialiser la bière « Budweiser » à partir de 1876. La boisson ainsi que la « Bud Light » sont les deux bières les plus vendues au monde.

(lire l’artice sur Les Echos.fr)

Catégories :Economie, Histoire, Vu d'ailleurs Étiquettes : , ,

Prague favori pour Galileo

La capitale tchèque est pressentie pour accueillir le programme européen de navigation par satellite.

L’agence chargée de superviser le programme européen de navigation par satellite Galileo devrait, selon toute probabilité, être installée à Prague (République tchèque). La France, l’Italie, le Royaume-Uni et Malte ont retiré leur candidature, tandis que l’Allemagne, les Pays-Bas et la République tchèque maintiennent la leur. C’est cette dernière qui dispose du plus fort soutien, notamment celui de Paris, Rome et Londres. 2,55 millions d’euros sont prévus dans le projet de budget 2011 de l’UE pour couvrir les coûts administratifs du programme européen.

(source L’Express.fr)

Catégories :Article, Economie, Technologies Étiquettes : , ,

Durabilité économique: la Tchéquie en 10ème position

La durabilité économique place la Tchéquie en 10e position parmi les pays européens

Selon une étude du Centre de la politique européenne EPC, la République tchèque se place en dixième position parmi les pays de l’Union européenne en ce qui concerne leur durabilité économique. L’étude compare et classe les pays de l’Union d’après leur santé économique. Lors de la dernière publication de cette étude, en 2007, la Tchéquie occupait la 17e place et sa position actuelle témoigne donc d’un important progrès. La Slovaquie, elle, s’est placée onzième et sa situation s’est donc un peu détériorée car, en 2007, elle avait occupée la dixième position. (source Radio Prague)

La Republique tcheque se place donc dans le groupe median, juste derriere le Royaume-Uni ou l’Autriche, mais devant la Slovaquie ou la Pologne, ou encore devant la France qui se classe 15eme seulement. Voir le classement complent en pdf.

Pour plus d’information, voir aussi: European Economic Sustainability Index sur le site de l’EPC – European Policy Centre – Independent think tank.

Nettoyage

Il semblerait que la Republique tcheque interesse beaucoup The Economist cette semaine. Voici un nouvel article qui revient sur les elections et l’espoir de voir (enfin!) du changement dans le pays, surtout en matiere de lutte contre la corruption:

Europe View: A Czech clean-up (Eastern approaches / The Economist)
A seamy political cartel in which big business financed big parties: that has been the story of Czech politics in recent years. Corruption has spiralled, with huge abuse of power in everything from the awarding of phoney law degrees to dodgy arbitration decisions, via lucrative property deals in local government. Nobody seemed able to stop it: the media were toothless and the voters apathetic. But the political upheaval of the elections in late May offers hope not just for the Czechs, but for citizens across central Europe. (lire la suite)

Catégories :Article, Economie, Politique, Société, Vu d'ailleurs Étiquettes :

Chiffres

8,7 = c’est le nouveau taux de chomage qui enregistre une baisse de 0,5% en mai par rapport au mois precedent (en mai 2009, le taux de chomage en Republique tcheque etait fr 7,9%).

892 = c’est le montant en euros du salaire moyen des Tcheques au premier semestre 2010, soit 2,2% de plus par rapport a la meme periode de l’annee ecoulee, ou encore 1,5% d’augmentation reelle.

Catégories :Economie, Société, Vu de Prague Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :