Paris-Prague... Prague-Paris… moins de 1000 kilomètres entre les deux capitales et pourtant, semblerait-il, un océan d’incompréhension. Français expatrié depuis plus de 15 ans, vivant à Prague depuis 10 ans, je vais regarder cela d’un peu plus près. Entre autres.

Voilà un brave

1 décembre 2010 2 commentaires

Pour ceux qui voudraient pouvoir dire un jour: J’etais a la bataille d’Austerlitz, rejouissez-vous! 1189 sodlats sont deja enregistres pour participer au 205eme anniversaire de la bataille, qui aura lieu du 3 au 5 decembre 2010 pres de Slavkov u Brna, en Moravie.

Voir le site officiel: Programme de l’événement commémoratif d’Austerlitz 2010, et par exemple verifier les ordres de bataille des deux armées.

Karel Zeman, le Georges Méliès tchèque

Un autre magicien du cinema tcheque que j’adore: Karel Zeman, dont on fete cette annee le centenaire de la naissance  (lire l’article Radio Prague).

  • Karel Zeman sur Wikipedia
  • Quelques videos du maitre de l’animation:

The Special Effects of Karel Zeman : PART 1

The Special Effects of Karel Zeman : PART 2

Cesta do pravěku (1955)

Et un dernier, Na kometě (1970) d’apres Jules Verne, dont quelques extraits ont ete mis en musique par Jean Pierre Decerf & Marc Saclays – Reving The Hell (1980) Synth Library. Full movie (English version) available here.

Jean Pierre Decerf & Marc Saclays – Reving The Hell (1980) Synth Library

Catégories :Art, Cinéma, Vu de Prague Étiquettes :

Buñuel + Disney = Švankmajer

Jan Švankmajer, cinéaste admiré par ceux qui n’ont pas «claqué la porte de leur enfance»

« Buñuel + Disney = Švankmajer », aurait dit Miloš Forman. Maître du cinéma d’animation, découvert par les Français au festival d’Annecy en 1983, plasticien, militant surréaliste et collectionneur de curiosités, Jan Švankmajer est, en effet, un des artistes les plus originaux et les plus inventifs de notre époque. Avec son collaborateur Bertrand Schmitt, nous parlerons notamment de son nouveau film : de la comédie psychanalytique Survivre à sa vie, où il est question de rêves qui sont, pour emprunter les mots d’un des personnages « notre seconde vie, ou peut-être la première… » (lire la suite sur Radio Prague)

En complement:

Darkness/Light/Darkness

Passionate Dialogue

Alice

Catégories :Art, Cinéma, Vu de Prague Étiquettes :

Cherche prof. de Français…

29 novembre 2010 3 commentaires

Je connais plusieurs Tcheques (hommes et femmes) qui sont a la recherche d’un professeur pour prendre des cours particuliers de Francais. Bien souvent ce serait simplement pour faire de la conversation et ne pas perdre un acquis existant. Si des Francais vivant a Prague lisent ce blog et sont interesses, qu’ils n’hesitent pas a me contacter.

Il neige!

On avait bien du mal a croire il y a deux semaines a peine, en profitant d’un weekend d’automne qui ressemblait a s’y meprendre a une journee de printemps, tous ces articles qui nous annoncaient que l’hiver qui nous attendait serait tres froid. Et bien nous voila fort depourvus maintenant que la bise arctique est venue, la Republique tcheque ayant connue le weekend passe le froid le plus intense de ces 25 dernieres annees pour une fin novembre (-22 dans le massif de la Sumava). Et maintenant la neige ne cesse de tomber sur Prague! Quoi qu’il en soit, ceci est parfait pour l’ambiance de fin d’annee – le marche de Noel de la place de la Vieille Ville vient tout juste d’etre inaugure.

13ème Festival du Film Français en République tchèque

22 novembre 2010 2 commentaires

Deja? Et oui, un an deja… et le 13eme Festival du Film Francais commence cette semaine, le 25 novembre pour etre precis. Tout est la: les films, le programme a Prague.

Catégories :Cinéma, Loisirs, Vu de Prague

Le secret de la mort de Tycho Brahe

Une équipe de chercheurs danois et tchèques a ouvert, ce lundi, la tombe de l’astronome Tycho Brahe sous les dalles de l’église de la Vierge de Týn à Prague. Leur objectif est d’examiner la dépouille mortelle du célèbre astronome du XVIe siècle et de parvenir ainsi à élucider les circonstances de sa mort qui fait toujours, plus de 400 ans après, l’objet de diverses spéculations. (…) La légende veut qu’il soit victime d’une perforation de la vessie parce que, lors d’un banquet, l’étiquette de la cour impériale ne lui a pas permis de se soulager. Les spécialistes estiment cependant qu’il est décédé des suites d’une urémie et selon une théorie, il aurait même été empoisonné. (lire la suite sur Radio Prague)

Catégories :Histoire, Tourisme Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :