Archive

Posts Tagged ‘14 juillet’

14 juillet 2010

15 juillet 2010 2 commentaires

Quelques photos de ce 14 juillet 2010 a l’ambassade de France en Republique tcheque, sous le signe de la canicule: on a enregistre hier 35,4°C au Klementinum de Prague, soit la temperature la plus elevee depuis l’ete 1832! Heureusement, il y avait (beaucoup) a boire…

Apres l’ambassade et comme l’annee passee, la soiree a continue a deux pas de la, au marche francais de Kampa. Avant de repartir vers les hauteurs de Vinohrady sur la rive opposee, a pied – la soiree etant si belle…

Marché français à Kampa

13 juillet 2010 1 commentaire

Marché français pendant quatre jours dans le centre de Prague

Le 14 juillet, c’est un marché français qui s’installera sur cette île de Kampa, pendant cinq jours [jusqu’au dimanche 18 juillet], à l’occasion de la fête nationale célébrée en France et à l’ambassade de France à Prague. Légumes, vins, pâtés et fromages. Buvette et musique tous les jours pour cette manifestation sponsorisée par plusieurs entreprises françaises et tchèques.

(source Radio Prague)

   

Quelques photos du 14 juillet 2010:

Voir aussi: Tradiční francouzský trh v centru Prahy, Na Kampě

14 juillet 2009

Je dois admettre que j’attendais avec apprehension les discours du 14 juillet 2009 au Palais Buquoy, surtout du cote tcheque, apres les envolees lyriques sur le theme de la liberte par l’ancien Premier Ministre Mr. Topolanek le 14 juillet 2008, ou encore le recent discours du President tcheque Mr. Vaclav Klaus qui citait Jan Hus, seul et contre tous, mais en particulier contre les critiques francaises (voir note precedente). 

Et bien finalement le discours de Mr. l’Ambassadeur mais egalement celui de Mr. Klaus furent parfaits pour l’occasion, courtois et poli, un peu d’humour, des surprises avec par exemple Mr. Fries traduisant lui-meme son introduction en tcheque; un peu de langue de bois aussi, quand meme, en evitant de mentionner les incidents lies aux presidences tcheque et francaise et en se concentrant sur ce qui nous rassemble, la fete nationale, l’importance de la Revolution francaise.

« Nos présidences respectives ont suscité beaucoup de commentaires de part et d’autre, parfois de façon un peu excessive et passionnée, mais ce sont là les charmes du débat démocratique et de la liberté d’expression et la preuve aussi que nous ne sommes pas indifférents l’un à l’autre. »

Mais apres tout, on etait la pour ca, alors je m’en rejouis. Pas de silences genes donc, mais pas sur que la hache de guerre soit enterree pour autant.

14072009520 14072009530 14072009542

Ce fut donc un 14 juillet plutot reussi: le soleil qui perce les nuages a exactement 17 heures, les hymnes chantes a cappella par Mme Alzbeta Polackova, les discours amenes donc, l’ambiance bal populaire avec  le groupe de varietes d’Yves Chelala « The Piano-man singer« , quelques people – plutot de la sphere politique il est vrai, dont Mr. Schwarzenberg (noeud-papillon et pipe de rigueur) avec qui j’ai pu discuter brievement, ou encore l’actuel Premier Ministre Mr. Fischer, tres discret mais reconnaissable a sa coupe « tendance » (j’hesite toujours entre Rod Blagojevich et Anton Chigurh). Les jeunes filles Danone etaient elles aussi de retour, tentant en vain de me donner un yaourt, mieux vetues que l’annee passee il est vrai – mais je ne suis pas convaincu du concept pour autant… Le stand de glaces Algida a eu a mon avis plus de succes. Par contre j’ai ete un peu decu par le buffet et surtout par le vin cette annee; il me semblait aussi y avoir un probleme de logistique (plus de verres?).

Finalement, comme l’annee derniere, il fut tres agreable de finir la soiree en passant par le marche francais a Kampa, et traverser le pont Charles en ecoutant Edith Piaf, un verre de (bon) vin a la main.

%d blogueurs aiment cette page :