Archive

Posts Tagged ‘DOX’

Le registre des personnes d’intérêt

 

Fin des annees 80, la Securite d’Etat tchecoslovaque (StB – Státní bezpečnost, c’est a dire la police secrete communiste) decide de creer une base de donnees electronique qui doit entrer en service en Janvier 1990. Plus de 777,000 personnes y seront fichees, car presentant un « interet » particulier pour le regime.

Ambiance etrange, les noms inscrits sur les murs s’etendent a l’infini, et en fond sonore une chanson de Karel Gott… The StB Registry of Persons of Interest – DOX (exposition prolongee jusqu’au 10 mai 2010).

Catégories :Art, Loisirs, Photos, Vu de Prague Étiquettes : , , ,

Prague en cinq leçons

Enfin un article qui montre Prague sous un visage nouveau, plus proche de la realite et bien loin des cliches pour touristes de masse de la derniere decennie (meme si certains sont encore tenaces: je ne recommande pas du tout le musee du communisme, un vrai piege a touristes).

De bonnes adresses, de bonnes idees: DOX, Modernista, Maxim Velčovský, La Bodeguita del Medio ou encore (et surtout) Aromi cites dans l’article. Merci!

« Imposeriez-vous à une amie de passage à Paris l’ascension de la tour Eiffel, si mythique soit-elle ? Même un jour de grand désert d’inspiration, l’embarqueriez-vous pour une promenade en bateau-mouche sur la Seine ? Il est grand temps d’appliquer ces sages principes à toutes les villes-musées du monde. Certes, le château de Prague se voit comme un nez au milieu de la figure dans le paysage urbain et son histoire est bien plus riche que celle de notre dame de fer ; mais cela vaut-il une journée entière entre touristes, au risque de passer à côté de la Prague contemporaine ?
La « perle aux cent clochers » a connu bien des démons au cours des pires années noires de la Tchécoslovaquie. Mais d’autres fantômes, liés à son héritage culturel, continuent de hanter les rues de la capitale, la figeant dans la même imagerie poussiéreuse depuis des siècles : musiciens maestros (Dvořák, Mozart), poète maudit (Kafka), prince impérialiste (Charles IV) ou personnage politique (le dramaturge Václav Havel).
Non, Prague n’est pas seulement belle et romantique : galeries d’art contemporain, clubs de jazz, restaurants à la mode et cafés branchés essaiment dans la ville, aux côtés d’adresses pittoresques restées (presque) intactes. Vingt ans après la Révolution de velours et l’effondrement du bloc soviétique, partez à l’assaut de la hype pragoise. »

Prague en cinq leçons (Le Figaro Madame / 20.11.2009 / Sibylle Grandchamp)

Les temps changent – ou pas

Certaines choses changent, d’autres non, parfois pour le meilleur mais malheureusement souvent aussi pour le pire…

Notre weekend dernier fut centre autour du quartier de Holesovice (Prague 7). Quartier qui occupe le meandre de la Vltava au nord de Prague, ancienne banlieue industrielle et populaire maintenant en pleine mutation et qui se reconvertit peu en peu en quartier moderne et branche, Holesovice etait aussi le centre du design tcheque pour quelques jours en abritant le festival designblok 2009. Un bon cru, meme si le designblok 2008, qui tournait autour du quartier de Karlin (Prague 8), etait a mon avis plus interessant, peut etre moins bien organise mais plus spontane, mois commercial.

091020091055 101020091108 091020091054

Quelques bonnes surprises tout de meme, comme les Superstudio Classic 7 (Jankovcova 49) et Superstudio A7 Holešovický pivovar (U Průhonu 13) ou avaient lieu les expositions principales. Ou encore le DOX (Centre d’Art Contemporain, Poupětova 1) ou avait lieu une vente aux encheres d’objets contemporais (voir le site de CohnAuction en Anglais). Et meme le nouveau bar/restaurant/club/scene SaSaZu ou avait lieu la « Design Lover Party » dimanche soir, et ou etaient remis les prix cette annee, qui a su rehabiliter une partie du marche couvert de Prague, par le passe plutot un no-man’s land qu’un lieu maintenant digne d’Ocean Drive a Miami Beach. J’ai beaucoup aime aussi l’exposition temporaire du Musee des Arts decoratifs: « Čerstvé! / Fresh! Design 1999—2009 » (Uměleckoprůmyslové museum v Praze u(p)m, 17. listopadu 2, Prague 1).

D’autres moins bonnes surprises aussi, comme cet immeuble au centre de l’ancienne brasserie qui a mon avis n’a pas sa place la. Et des mauvaises surprises, malheureusement, en particulier le projet Prague Marina (Jankovcova 8), qui se voulait etre un port moderne au coeur meme de la ville, mais qui au final n’incorpore en rien les batiments historiques existants (qui d’ailleurs n’ont meme pas ete restaures) et ne sont, au final, que des immeubles sans aucune creativite ou originalite… En comparant cette marina avec d’autres villes par exemple scandinaves, on ne peut etre que tres decu… Decu aussi en voyant certains projets immobiliers qui s’affichent sur plusieurs batiments delabres du quartier et qui au final ne garderont rien du batiment originel – encore des bureaux ou des appartements identiques a tous ces projets qui fleurissent a Prague. Dommage que ces projets soient acceptes comme tels, sans aucun respect des batiments historiques. Dommage aussi que ce qui fait l’originalite de ce quartier, avec ses constructions industrielles particulieres, soit remplace par autre chose, qui fait justement perdre l’attrait du lieu… Je ne suis pas contre la resonstruction elle-meme qui est necessaire, mais contre ce remplacement pur et simple d’un caractere, d’un passe et d’une histoire qui fait (pour l’instant) tout l’attrait et l’originalite de Holesovice.

Pour finir avec les mauvaises surprises: Molo22 (U Průhonu 22), un restaurant branche, un interieur « hype » et moderne, et un service « a la tcheque »… Nous avions deja essaye, mais l’experience de samedi fut tres negative. Un mauvais jour, un serveur fatigue et plutot lent, je peux l’excuser. Des plats qui arrivent froids apres 30 minutes d’attente, ca devient plus problematique. Mais avoir a demander l’addition deux fois au bar et entendre le patron demander au serveur de me demander un pourboire (je ne parle que peu tcheque mais je le comprends) qui, devant moi, s’execute et surligne au marqueur rose fluo la ligne « service is not included » de l’addition, ca je ne peux l’accepter. J’ai laisse 5 Kc de pourboire et n’y remettrais plus les pieds. Si on veut paraitre 2009, on arrete avec les methodes de 1999.

Pour finir sur une note positive, je recommande vivement l’exposition gratuite A1 architects avec leurs petites maisons utopiques, non pas a Holesovice cette fois-ci mais a la Galerie VŠUP (nám. Jana Palacha 80, Praha 1).

091020091085 091020091088 091020091062

Entropa exposée à Prague

14062009259 14062009257 14062009258

La desormais fameuse et controversee sculpture « Entropa » de David Cerny est de retour a Prague, exposee jusqu’au 4 janvier 2010 au DOX (Holesovice, Prague 7). On aime ou on n’aime pas (il y a d’ailleurs une urne pour se prononcer sur la question), elle a le merite de ne pas laisser indifferent. Je pencherais plutot du cote « j’aime » – je trouve plutot sain de se moquer de soi-meme – mais je pense que si chaque pays avait ete effectivement represente/critique par un artiste local (comme il avait ete annonce au debut et avant que la supercherie ne soit mise a jour), la portee de l’oeuvre aurait ete tout autre. Dommage.

%d blogueurs aiment cette page :