Archive

Posts Tagged ‘expatrié’

Présences françaises

Deux articles interessants:

Les lycées français de l’étranger plébiscités (Le Figaro, 8 mars 2010)

« Souvent vilipendé en France, le système scolaire français est plébiscité hors de nos frontières (…) Ce réseau [des lycées français de l’étranger], fort de ses 450 établissements et de ses 250 000 élèves, a enregistré cette année 4 % d’augmentation » (lire l’article complet – et les commentaires, parfois passionnes, souvent tres interessants)

L’Alliance française, la grande oubliée, par Jean-Pierre de Launoit, Erik Orsenna et Bernard Pivot (Le Monde, 8 mars 2010)

« On ne sait pas toujours que le réseau culturel français à l’étranger a été le premier à se constituer, avant ses homologues européens, par la création de l’Alliance française, en 1883. L’idée des fondateurs de l’Alliance, parmi lesquels on compte Ferdinand de Lesseps, Jules Verne ou Louis Pasteur, était simple et géniale. Elle consistait à confier aux amoureux de notre langue et de notre culture dans chaque pays, donc à des étrangers, le soin de les faire connaître et apprécier à leurs compatriotes de façon désintéressée (…) La grande originalité de l’Alliance, dans le fond, est que son action culturelle est soutenue par ceux-là mêmes à qui elle s’adresse. » (lire l’article complet)

En complement:

Les autres – être étranger de nos jours

15 février 2010 1 commentaire

Je viens tout juste de lire cet excellent article de The Economist paru dans le numero de Noel dernier. Tres bonne et pertinente analyse du pourquoi, comment, avantages et inconvenients de la vie a l’etranger en ce debut du XXIeme siecle (d’un point de vue occidental il est vrai, et pour une expatriation choisie).

Being foreign – The others
It is becoming both easier and more difficult to experience the thrill of being an outsider

For the first time in history, across much of the world, to be foreign is a perfectly normal condition. It is no more distinctive than being tall, fat or left-handed. Nobody raises an eyebrow at a Frenchman in Berlin, a Zimbabwean in London, a Russian in Paris, a Chinese in New York.

The desire of so many people, given the chance, to live in countries other than their own makes nonsense of a long-established consensus in politics and philosophy that the human animal is best off at home. (…) The error of philosophy has been to assume that man, because he is a social animal, should belong to some particular society. (…) yes, no doubt many people do feel most at ease with a home and a homeland.

But what about the others, who find home oppressive and foreignness liberating? Theirs is a choice that gets both easier and more difficult to exercise with every passing year. Easier, because the globalisation of industry and education tramples national borders. More difficult, because there are ever fewer places left in this globalised world where you can go and feel utterly foreign when you get there.

(lire la suite / read more)

Mon seul regret peut etre est que l’auteur aurait pu citer le grand Milan Kundera lorsqu’il parle de la nostalgie et de l’impossibilite du retour, melant les themes de l’exil, de la memoire, etc (lire our re-lire par exemple l’excellentissime: L’ignorance).

Les expats en République tchèque

Czech Business Weekly vient de publier un article sur  les expats en Republique tcheque, leur nombre (1/20 eme de la population totale!), leurs attentes, leurs challenges, mais aussi leur impact sur le pays, comme par exemple sur la qualite des services.

Expats challenge the local service market [cbw.cz, en Anglais]

Tout etranger installe ici depuis quelques temps deja se reconnaitra sans auncun doute. Pour moi ce fut en particulier l’anecdote de la reconstruction de l’appartement… un vrai cauchemar dans notre cas…

Je note en tout cas (et ne peut que confirmer ou m’en rejouir):

  • il y a une vraie demande et encore beaucoup d’opportunites de developpement – avis aux investisseurs potentiels
  • les meilleurs services se recommandent effectivement quasi-exclusivement par bouche a oreille, entre expats (ou par blog/facebook/etc) – au passage il n’existe pas d’equivalent francophone d’un site comme expats.cz
  • les expats  sont presque toujours prets a payer pour ce petit plus qui leur rendra la vie plus facile, mais malheureusement il est encore difficile de pouvoir payer pour ce petit plus… la demande existe mais l’offre n’est pas (encore?) la…

A bon entendeur…

Catégories :Vu de Prague Étiquettes : ,

Travailler à l’international

Apres l’article Heurs et malheurs de l’expatriation, Cadremploi.fr vient de publier un dossier thematique sur le travail a l’international:

« Jeunes diplômés ou cadres expérimentés, exercer votre métier à l’étranger vous fait rêver. VIE, contrat local ou d’expatrié, les formules sont nombreuses et les secteurs permettant de passer quelques années à l’international très variés. Dans ce dossier spécial, retrouvez de nombreux témoignages de cadres ayant exercé ou exerçant à l’étranger. Quelle est la procédure pour partir ? Est-ce réellement le paradis de quitter la France ? Les réponses à suivre. » [Lire la suite]

Heurs et malheurs de l’expatriation

9 septembre 2009 1 commentaire

Mais pourquoi ne rit-on qu’a moitie en lisant cette chronique du DRHache sur Cadremploi.fr? Peut-etre parce que cela sonne si juste, finalement, et que meme si les « vrais » contrats d’expatriation se font rares de nos jours, toute personne ayant fait l’experience de vivre et travailler a l’etranger se reconnaitra forcement…

« Au début, on a du « soleil plein les yeux ». Après, ça se corse. Cette semaine, le DRHache dépeint les heurs et malheurs d’un expatrié en Asie avec sa petite famille, ravi par la perspective « de construire une vie de couple en dehors des pressions familiales et une vie professionnelle surchargée de responsabilités. » Mais il n’oublie pas les affres du retour. » [Lire la suite]

Catégories :Article, Vu d'ailleurs Étiquettes : ,
%d blogueurs aiment cette page :