Archive

Posts Tagged ‘securite’

Revue de presse

Les articles se bousculent cette semaine, actualite oblige. En voila deux qui resument bien ce qu’il se passe sur le plan exterieur:

Varsovie et Prague déplorent le revirement de Barack Obama et repensent leur sécurité. La Pologne et la République tchèque n’ont pas été prises de court par l’annonce américaine de renoncer au projet de bouclier antimissile, tant elle se dessinait ces derniers mois. Elle n’en reste pas moins une déception, devant laquelle les dirigeants de ces pays essayaient de faire bonne figure, jeudi 17 septembre. En acceptant d’accueillir sur leur sol des éléments du « bouclier », Prague et Varsovie comptaient asseoir leur propre sécurité. Dans ces deux pays, une sensibilité particulière se perpétue vis-à-vis de la Russie, aux aspirations hégémoniques dans sa périphérie. Les Américains représentent depuis longtemps un puissant protecteur, contrairement à l’Union européenne, qui n’a ni défense ni politique étrangère commune. [Lire la suite / Le Monde]

mais aussi interieur:

La République tchèque s’enfonce dans la crise politique alors qu’elle n’a toujours pas ratifié le traité de Lisbonne. La vie politique tchèque ne tourne plus rond depuis le renversement du gouvernement du libéral Mirek Topolanek le 24 mars, en pleine présidence tchèque de l’Union européenne, et cette instabilité croissante inquiète ses partenaires européens. Le chef de la diplomatie suédoise, Carl Bildt, dont le pays préside l’Union européenne depuis juillet, a fait part de son incompréhension, mardi 15 septembre, à Bruxelles. « Nous avons toujours besoin d’explications de la part de nos amis tchèques pour suivre l’évolution politique rapide dans leur pays », a-t-il déclaré. Son homologue pragois, Jan Kohout, a concédé qu' »il se passe à Prague des choses difficiles à expliquer à nos partenaires ». [Lire la suite / Le Monde]

L’economie ne semble pour l’instant pas affectee par ces nouvelles crises politiques, avec un taux change de change a pres de 25 Kc pour 1 euro! [voir taux / Komercni banka].

Perdu dans le traduction?

06082009648Un exemple fort sympathique des mysteres des langues (et de leurs traductions) avec ces consignes de securite indiquees sur un pedalo en location a Prague. Surement traduites du Tcheque vers le Francais en utilisant Google ou autre traducteur en ligne, avec a l’arrivee des instructions presque en contradiction avec ce qu’elles devraient etre… apres tout, ce ne sont que des consignes de securite 🙂

Quoi qu’il en soit, je recommande vivement lors des chaudes journees d’ete d’aller louer un pedalo (ou une barque) et profiter de la fraicheur de la Vltava, et de la tranquilite loin des touristes. Panorama et vue sur la ville de Prague superbes, autour de l’ile Strelecky ostrov. La location se fait directement sur l’ile Slovansky ostrov, a cote du Palac Zofin (acces par un pont qui donne sur Masarykovo Nabrezi, au niveau de l’Institut Goethe, juste au sud du Theatre National). Pour la location, j’ai une preference pour celui qui se trouve tout droit, a l’oppose du pont (moins de monde, car moins visible depuis la rive; prix autour de 150 Kc/heure ~ 5 euros/heure). Et puis ne pas oublier d’acheter sur place une biere ou une petite bouteille de vin, la promenade n’en sera que plus agreable.

70 cm par seconde…

7 juillet 2009 1 commentaire

Prague metro stations have started slowing down the speed of their escalators. The original Soviet escalators often ran at 9 km/h (2.5 m/s); however, the regulations have changed throughout Europe and the permitted speed decreased to the maximum of 0.7 m/s for safety reasons. [source]

Les stations de metro de Prague ont commence a ralentir la vitesse de leurs escaliers roulants. Le modele original sovietique marchait souvent a 9 km/h (2,5 m/s), mais la reglementation a change a travers l’Europe et la vitesse autorisee a diminue a 0,7 m/s maximum pour des raisons de securite.

Pour une fois je preferais la version ancienne, typique tcheque (i.e. tres rapide). Avec la nouvelle vitesse on a l’impression de se trainer (l’ascension de Namesti Miru par exemple n’en fini plus). Tellement en fait, que bien souvent je termine la montee/descente en marchant. Je comprends que l’option rapide etait un challenge pour certains (combien de fois j’ai vu des touristes ou des personnes agees hesitant avant de se lancer). Mais pourquoi ne pas offrir deux options, l’une rapide et l’autre lente, puisque bien souvent l’un des escalators est a l’arret?

En attendant, mes muscles fessiers vont pouvoir remercier Bruxelles…

%d blogueurs aiment cette page :